NEP

La NEP est une nouvelle substance stimulante peu connue de la classe des cathinones qui produit des effets stimulants, euphoriques et légèrement entactogènes lorsqu’elle est administrée.
Les effets stimulants de la NEP seraient principalement dus à son activité d’inhibiteur de la recapture de la norépinéphrine et de la dopamine. Les effets entactogènes signalés peuvent également être dus à son activité en tant qu’inhibiteur de la recapture de la sérotonine ou agent de libération à des doses modérées à élevées, bien que de nouvelles recherches aient montré une très faible inhibition de la recapture de la sérotonine.

“Après les cannabinoïdes synthétiques, les cathinones (β-céto-amphétamines) constituent le deuxième groupe chimique de NPS dont le nombre de substances surveillées par le système d’alerte précoce de l’UE est le plus élevé. Ces substances exercent des effets psychostimulants et sont achetées pour remplacer la cocaïne ou les dérivés d’amphétamines tels que la MDMA ou la méthamphétamine. Les cathinones exercent leurs effets principalement en ciblant les transporteurs de la dopamine, de la sérotonine et de la noradrénaline, en tant que bloqueurs et/ou substrats, potentialisant ainsi les effets de la/des monoamine(s) concernée(s).”

Espinosa-Velasco, M., Reguilon, M. D., Bellot, M., Nadal-Gratacos, N., Berzosa, X., Gomez-Canela, C., … & Lopez-Arnau, R. (2022). Repeated administration of N-ethyl-pentedrone induces increased aggression and impairs social exploration after withdrawal in mice. Progress in Neuro-Psychopharmacology and Biological Psychiatry, 117, 110562.

Effets
Inhalation
Nasal
Oral
Légers
5 - 15 mg
10 - 20 mg
10 - 25 mg
Moyens
15 - 30 mg
20 - 40 mg
25 - 40 mg
Forts
30 - 50 mg
40 - 60 mg
40 - 60 mg
Très forts
50 + mg
60 + mg
60 + mg
Phases
Inhalation
Nasal
Oral
Début
???
???
???
Effets principaux
???
???
???
Descente
???
???
???
Effets résiduels
???
???
???

Il n’y a aucune recherche scientifique actuellement disponible portant sur seulement la NEP. Quelques papiers la mentionnent tout au plus pour diverses questions d’affinités de récepteurs dans le cerveau, mais le plus souvent dans des études incluant des souris.

Il est donc très important de prendre avec des pincettes les informations rassemblées à son sujet. Les rapports d’usagers ne sont pas non plus suffisamment consistants pour proposer des durées approximatives en fonction des voies d’administration.

Une grande prudence est conseillée avec cette molécule, et tout retour détaillé sera grandement apprécie de votre part !

Structure chimique de trois cathinones synthétiques de première génération (méthcathinone, méthylone et méphédrone) et de six nouveaux dérivés de l’α-aminovalerophénone substitués par un anneau (pentedrone, pentylone, 4-MPD, NEPD, NEP et 4-MeAP).

Nadal-Gratacós, N., Alberto-Silva, A. S., Rodríguez-Soler, M., Urquizu, E., Espinosa-Velasco, M., Jäntsch, K., … & López-Arnau, R. (2021). Structure–activity relationship of novel second-generation synthetic cathinones: Mechanism of action, locomotion, reward, and immediate-early genes. Frontiers in Pharmacology, 12, 2766.