Caféine

La caféine (1,3,7-Trimethylxanthine) est une substance stimulante naturelle de la classe des xanthines. Ses effets notables sont la stimulation, l’éveil, l’amélioration de la concentration et de la motivation. C’est la substance psychoactive la plus consommée au monde. La caféine se trouve en quantités variables dans les graines, les feuilles et les fruits de certaines plantes, où elle agit comme un pesticide naturel et améliore la mémoire de récompense des pollinisateurs. L’homme la consomme le plus souvent dans des infusions extraites des graines du caféier et des feuilles du théier, ainsi que dans divers aliments et boissons contenant des produits dérivés de la noix de kola.

“Actuellement, environ 80 % de la population mondiale consomme chaque jour un produit caféiné, principalement pour ses effets stimulants, ce qui en fait la substance psychoactive la plus consommée au monde.”

dePaula, J., & Farah, A. (2019). Caffeine consumption through coffee: Content in the beverage, metabolism, health benefits and risks. Beverages, 5(2), 37.

Effets
Oral
Nasal
Légers
10 - 50 mg
10 - 25 mg
Moyens
50 - 150 mg
25 - 40 mg
Forts
150 - 500 mg
40 - 80 mg
Très forts
500 + mg
80 + mg
Phases
Oral
Nasal
Début
1 h
0.5 - 2 min
Effets principaux
1 - 2 h
0.5 - 1 h
Descente
6 - 10 h
6 - 10 h
Effets résiduels
2 - 4 h
6 - 24 h

La caféine est consommée partout dans le monde, que ce soit dans le café ou dans le thé (on l’appelle alors théine). Elle a une demi-vie d’élimination de 4 à 6 heures, ce qui fait qu’elle ne se contente pas de garder éveillé durant la journée, elle perturbe aussi le sommeil des consommateurs, même s’ils ne s’en rendent pas spécialement compte.

Une méta-analyse a montré que bien qu’un thé noir (en moyenne chargé à 47 mg pour 250 mL) ne perturbe pas le sommeil particulièrement, il est tout de même important d’éviter le café (107 mg pour 250 mL) avant de dormir (8 heures entre le café et le sommeil sont conseillés) ainsi que les compléments alimentaires pour le sport (217 mg pour 250 mL, 13 heures avant de devoir dormir).

“La consommation de caféine nuit à la durée totale du sommeil, à la latence d’endormissement, à l’éveil après l’endormissement, à l’efficacité du sommeil et à l’architecture du sommeil. La réduction de la durée totale du sommeil dépend de la dose finale de caféine et du moment de la journée où elle est consommée par rapport à l’heure du coucher. Plus précisément, plus les doses de caféine consommées sont proches de l’heure du coucher, plus la réduction de la durée totale du sommeil est importante.”‘

De plus, la caféine étant un stimulant, il n’est pas rare de voir dans ses effets l’anxiété et la vigilance exagérée chez les consommateurs. Cela se produit notamment par la modulation des neurones dopaminergiques, comme le montre cette revue, et la caféine pourrait avoir des effets protecteurs sur les neurones glutamatergiques.

Le dosage de caféine semble peu important dans la durée de sa présence dans l’organisme. Cependant, la manière de consommer influe sur la rapidité de l’arrivée des effets, comme le montre cette étude.

 

Wickham, K. A., & Spriet, L. L. (2018). Administration of caffeine in alternate forms. Sports Medicine, 48, 79-91.