Les benzodiazépines

Les benzodiazépines (communément appelées benzos) sont une classe de substances psychoactives qui agissent comme des dépresseurs du système nerveux central. Ces substances amplifient l’efficacité et les effets du principal neurotransmetteur inhibiteur, l’acide gamma-aminobutyrique (GABA), en se liant à ses récepteurs et en agissant sur eux. Les benzodiazépines sont parmi les drogues les plus prescrites par les médecins. Il en existe beaucoup et partagent le même éventail d’effets. Les benzodiazépines ont remplacé les barbituriques il y a longtemps comme sédatifs, hypnotiques et même anti-épileptiques.

On peut distinguer deux types de benzodiazépines, les légaux et les illégaux :

Légaux : alprazolam, oxazépam, bromazepam, diazépam

Illégaux, “designer drugs” : 3-hydroxyphenazepam, adinazolam, clonazolam, deschloroetizolam, diclazepam, etizolam, bromazepam, flualprazolam, flubromazepam, flubromazolam, meclonazepam, phenazepam, pyrazolam…

“Les benzodiazépines sont les médicaments les plus prescrits dans le monde et sont principalement utilisées pour leurs propriétés anxiolytiques. Par exemple, aux États-Unis, l’alprazolam était le médicament le plus prescrit en 2013. En France, 20 % de l’ensemble de la population a consommé au moins une fois une benzodiazépine en 2010. Cette consommation représentait 124 milliards de boîtes et 3,8 % de la consommation totale de médicaments en 2010. Bien que l’indication d’un usage chronique ne concerne que de rares pathologies comme les syndromes dystoniques, l’usage à long terme des benzodiazépines (c’est-à-dire plusieurs semaines de consommation continue) est un phénomène très courant dans de nombreux pays, y compris ceux où les benzodiazépines ne peuvent être achetées que sur ordonnance, comme en France.”

Source : Airagnes, G., Lemogne, C., Renuy, A., Goldberg, M., Hoertel, N., Roquelaure, Y., … & Zins, M. (2019). Prevalence of prescribed benzodiazepine long-term use in the French general population according to sociodemographic and clinical factors: findings from the CONSTANCES cohort. BMC Public Health, 19, 1-9.

“Les benzodiazépines sont une classe de médicaments délivrés sur ordonnance qui se lient aux récepteurs GABAA, ce qui entraîne des effets anxiolytiques (contre l’anxiété), hypnotiques (induisant le sommeil), anticonvulsivants et relaxants pour les muscles (voir le tableau 1 pour une liste des benzodiazépines couramment prescrites). Elles font partie des médicaments psychiatriques les plus couramment prescrits, plus d’une personne sur 20 aux États-Unis se faisant prescrire une benzodiazépine chaque année.”

Source : Votaw, V. R., Geyer, R., Rieselbach, M. M., & McHugh, R. K. (2019). The epidemiology of benzodiazepine misuse: a systematic review. Drug and alcohol dependence, 200, 95-114.

“L’utilisation de benzodiazépines et apparentés à indication anxiolytique et hypnotique en France apparaît toujours excessive, avec la persistance en 2015 d’une prévalence très élevée (13,3 %), en particulier chez le sujet âgé.”

Source : Bénard-Laribière, A., & Pariente, A. (2018). Usages et mésusages des benzodiazépines en population en France. La Presse Médicale, 47(10), 878-881.

“L’activité quotidienne repose sur un équilibre subtil entre les systèmes neuronaux excitateurs et inhibiteurs. Les principaux acteurs de l’inhibition neuronale sont les récepteurs GABAA synaptiques et extrasynaptiques. Les benzodiazépines sont des médicaments populaires qui agissent comme des modulateurs allostériques positifs d’un sous-ensemble de ces récepteurs. Les benzodiazépines ont des effets sédatifs, hypnotiques, myorelaxants et anticonvulsifs, et présentent un risque de surdosage exceptionnellement faible. La découverte d’un grand nombre de sous-types de récepteurs GABAA a fait naître l’espoir d’une séparation claire de ce spectre d’actions. Nous examinons ici dans quelle mesure cette séparation a été réalisée et nous décrivons les progrès récents dans la découverte de nouveaux ligands pour les sites de liaison canoniques et non canoniques.”

Source : Sigel, E., & Ernst, M. (2018). The benzodiazepine binding sites of GABAA receptors. Trends in pharmacological sciences, 39(7), 659-671.

En France, plus d’un français sur quatre aurait consommé des benzodiazépines dans l’année. C’est une classe de médicament très présente chez les personnes avec de l’anxiété chronique ou une dépression.

Les effets caractéristiques des benzodiazépines sont la suppression de l’anxiété, la sédation, la relaxation musculaire, la désinhibition, la somnolence et l’amnésie. Dans un contexte médical, les benzodiazépines à courte durée d’action sont généralement recommandées pour traiter l’insomnie ou les crises de panique aiguës, tandis que les benzodiazépines à longue durée d’action sont recommandées pour le traitement des troubles anxieux.

L’arrêt brutal des benzodiazépines peut provoquer des crises d’épilepsie (qui peuvent être mortelles dans certains cas) chez les personnes qui en ont fait un usage intensif pendant une période prolongée. C’est pourquoi il est recommandé de diminuer progressivement la dose journalière sur une certaine période au lieu d’arrêter brusquement.

Le récepteur GABAA est la porte qu’ouvrent tous les médicaments sédatifs et hypnotiques. Le GABA est le neurotransmetteur inhibiteur le plus omniprésent et module pratiquement tous les circuits cérébraux et tous les comportements. Des centaines de médicaments différents agissent sur les récepteurs GABA. La plupart d’entre eux ciblent le récepteur GABAA, qui est un complexe de cinq protéines formant un anneau autour d’un pore central de la membrane cellulaire qui permet aux ions chlorure de pénétrer dans la cellule. Le chlorure étant chargé négativement, lorsque le récepteur est activé par le GABA ou un médicament copié, le courant de chlorure rend la cellule plus négative que la normale. Cela réduit l’excitabilité du neurone et ralentit la communication intercellulaire.

Grisel, J. (2019). Never Enough. p. 111-112.

Chiffres clés des médicaments psychotropes, de l’OFDT, 2022.